. .

ESF Exploratory Workshop ‘Postmigrant Youth Scenes in Urban Europe’ 1-4 Juillet, 2010, Université Goethe Francfort

Résumé

Cet atelier avait pour but de réunir des spécialistes dans différentes disciplines et thématiques pour essayer d’explorer l’émergence de nouvelles formes de socialité parmi les jeunes issus de l’immigration dans trois villes européennes. Alors que les pratiques de loisir des jeunes de « groupes majoritaires » ont reçu une large attention scientifique, le phénomène du clubbing de jeunes d’origine étrangère a lui été ignoré. Cet atelier visait à développer de nouvelles perspectives pour une recherche interdisciplinaire des pratiques de loisir et de socialité entre les jeunes, ayant pour objet d’étendre les regards académiques et politiques sur l’intégration des minorités, et d’explorer les possibilités pour de futures recherches.

 

Objet d’études

L’intégration des jeunes d’origine étrangère représente l’un des plus grands défis contemporains pour les états membres de l’UE. La recherche vise d’abord l’intégration en termes d’identité culturelle et d’exclusion sociale, sans prêter attention aux pratiques sociales de jeunes issus d’origine migrante. Il y a un vide étonnant dans la recherche sur les jeunes originaires de minorités ethniques lorsqu’il s’agit d’en étudier les pratiques de socialisation au lieu d’en étudier les formes d’identification. Dans ce vide académique qu’est l’indices quantitatifs du social d’une part et l’orientations culturelles de l’autre, la question du social comme pratique vécue en dehors des liens familiaux, du travail et de l’école n’est pas abordée. En se concentrant sur les pratiques sociales des jeunes issus de migrations en Europe, l’atelier a commencé à adresser cette question dans un contexte interdisciplinaire. Son but était de développer un agenda interdisciplinaire pour l’étude des socialités post-migrantes, en analysant les formes de socialité à travers le rassemblement de chercheurs provenant de disciplines différentes qui ont travaillé sur divers aspects du phénomène des pratiques des jeunes issus des migrations en Europe. L’atelier a encouragé l’échange et la collaboration entre chercheurs et aspirait à relier perspectives et programmes pour la recherche des jeunes migrants.

 

 

L’approche

L’atelier a eu lieu le 2 et 3 juillet 2010 à l’Université Goethe de Francfort (Allemagne), et a réuni des experts en science sociales sur les questions de l’intégration des jeunes de la “deuxième génération”, du désavantage urbain, des scène de loisir, ainsi que des spécialistes de musique, d’identité mais aussi des chercheurs qui s’intéressent à la sexualité dans le clubbing ou au sein d’autres contextes de loisirs. Les discussions ont été consacrées à quatre domaines de recherches concernant les pratiques sociales des jeunes, notamment l’étude des scènes, de la recherche urbaine sur la « deuxième génération », le travail sur la sexualité, la musique et la performance.

 

Le rapport scientifique pouvait télécharger ici.

To top